KILL MarsILL

D’un côté, une femme, grande, fine, blonde, qui affronte « les 88 fous », et  de l’autre le neveu de Charlemagne face aux Sarrasins ; l’une au Japon, l’autre à Roncevaux : qu’ont-ils en commun ? Venez le découvrir…

giphy.gifLa chanson de Roland raconte l’Histoire du héros éponyme, neveu de Charlemagne, parti en Espagne pour chasser les Sarrasins (dont le roi est Marsile), en 778. L’arrière garde du roi Français, menée par notre valeureux guerrier, a été prise en embuscade par les « païens »: c’est la Bataille de Roncevaux. Trois siècles après, les troubadours racontent encore cette histoire… et on pourrait dire que même si ce n’est pas très réaliste, les héros nous laissent toujours béats d’admiration! Ils sont beaux, ils sont forts, ils sont courageux et ils se battent pour la France (en somme, ils ont tout pour plaire aux patriotes! mais ne les laissons pas s’approprier ce cher Roland 😉 )

CIX

Au milieu du champ de bataille chevauche le comte Roland.

Il tient Durendal, qui bien tranche et bien taille,

Des Sarrasins il fait grand carnage.

Ah ! si vous aviez vu Roland jeter un mort sur un autre mort,

Et le sang tout clair inondant le sol !

Il en a son haubert ensanglanté, et ses deux bras sont rouges,

Rouges sont les épaules et le cou de son cheval.

Et Olivier n’est pas en reste,

Les douze pairs aussi ne méritent aucun blâme, ni les Français,

Tous les français frappent et massacrent.

Les païens meurent, d’autres défaillent.

L’archevêque dit : «Béni soit notre baronnage!

Montjoie! » crie-t-il, c’est le cri d’armes de Charles

CX

Parmi la bataille chevauche Olivier

Le bois de sa lance est brisé, il n’en a plus qu’un tronçon au poing,

Il frappe alors un païen, nommé Malseron

Il lui brise l’écu, qui est couvert de fleurs et d’or.

Il lui jette les deux yeux hors de la tête,

Et la cervelle du païen lui tombe aux pieds.

Bref, il le renverse mort avec sept cents de sa race

Ils ne rigolaient point dis donc! Roland entasse les corps les uns sur les autres, quant à Olivier il tue Malseron et sept cents de ses compères uniquement avec le manche de son épée (dont la lame est cassée)!

K064550-Version-2-672x372

Les troubadours racontent les exploits des héros français sans lésiner sur les détails croustillants (les yeux qui sortent de leurs orbites, et la cervelle qui tombe aux pieds d’Olivier!), mais aujourd’hui ça nous semble un peu exagéré…

Tarantino lui aussi nous montre le courage, la force, et l’adresse d’une guerrière hors du commun, surnommée Black Mamba, dans Kill Bill! Lorsqu’elle tue à elle seule tous les subalternes d’Oro, ainsi que les « 88 fous », elle non plus ne rigole pas! On pourrait presque avoir l’impression que le réalisateur s’est inspiré de la chanson de geste moyen-âgeuse… Le sang qui gicle en déviant les lois de la gravité, et les yeux arrachés rappellent nos héros épiques:

giphy (2)

Et grâce à son courage et à sa force elle parvient à tuer tous ses assaillants! (le sang d’Olivier coule peut-être dans ses veines… artistiques! qui sait?)

giphy (1).gif

Le registre épique est bien évidemment présent dans les deux cas (exagération, éloge du héros, hyperboles etc.) ET c’est tellement gros qu’on a du mal à y croire… Les descriptions invraisemblables dans la Chanson et les effets spéciaux dans Kill Bill sont là pour permettre au spectateur d’avoir du recul sur la scène : « non ce n’est pas vrai, vous êtes face à une fiction », nous disent les troubadours et Tarantino. Même si les motivations sont présentées comme « bonnes » (Roland défend sa patrie, et Black Mamba se venge d’un massacre horrible), ce genre de scène fait réfléchir à la violence et l’horreur de la guerre (comme le rappellent les cris de la ridicule propriétaire du restaurant quand elle constate le carnage). Au-delà de la dérision donc, la raison prime.

ERIZA

Pour aller plus loin:
- Tarantino, Kill Bill, vol. 1, 2003
- La Chanson de Roland, traduction de Léon Gautier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s