Kick Ass aurait dû s’appeler Hit-Girl

Dans ce film Dave, un adolescent « normal » et un peu marginal, nous montre sa « vie banale » : On le voit se faire bizuter dans la rue avec ses amis, chez lui en train de remplir sa poubelle de mouchoirs, et au lycée il bave devant la très jolie Katie qui l’ignore totalement. Mais Dave, admiratif des super-héros, qu’il connaît par cœur grâce à sa passion pour les comics, décide de les imiter, sans aucune prétention à être le meilleur, mais avec la farouche résolution de faire régner la justice… Mais préparez-vous, à côté de Hit Girl il est ridicule!

C’est ainsi qu’il va s’acheter un costume extravagant et aller défendre les « plus faibles », sans savoir s’ils sont coupables ou non, et qu’il va être une star sur Myspace, et dans les médias. Ce succès lui permet de prendre confiance en lui, et de se rapprocher de Katie. Mais si l’histoire entre Dave et Katie est « mignonette », et que les personnages sont attachants (malgré leurs dérapages et leurs gaucheries), le véritable protagoniste de ce film, dont on n’a pas encore parlé, est, à mes yeux, Mindy, alias « Hit Girl » !

Cette jeune adolescente surentraînée au combat par son « Big Daddy » « vole la vedette »  (Télérama) à Dave. Elle est tout simplement hyper badass, en plus d’être drôle, vive, intelligente et forte.

hit girl
Hit Girl, Kick Ass, 2010

Le personnage de Hit Girl est tout de suite associé à une violence extrême, que ce soit lorsqu’elle manie chez elle des armes redoutables sans broncher, ou lorsqu’elle massacre avec une précision et une rapidité hors pair les méchants. Mais au-delà de la violence, ce qui choque c’est surtout le fait que ce soit une fille et une jeune adolescente. Si Fifi Brindacier « est considérée comme une icône féministe [ :] Libre, indépendante, puissante», Hit Girl l’est tout autant. Ce n’est pas tant la violence qui « choque » – parce que celle du super méchant Frank d’Amico passe très bien –, mais surtout son jeune âge et le fait que ce soit un personnage féminin, et c’est ce qui me plaît chez elle!

 

Le lien de Hit Girl au personnage principal est également important pour comprendre son statut dans l’histoire. A l’inverse de Katie, son importance dans le film ne dépend pas de Dave, et elle n’est pas réduite à un « rôle d’amoureuse ». Lorsqu’ils se rencontrent c’est Hit Girl qui vient au secours de Dave, alors qu’il s’était embourbé dans une situation pour laquelle il n’était pas à la hauteur, et elle le sauvera à d’autres reprises. La dernière scène du film montre aussi (pas de spoiler) qu’elle n’a pas besoin de lui pour s’en sortir, et si c’est montré avec humour le message n’en est pas moins important: les femmes n’ont pas toujours besoin des hommes!

hit girl 2
Hit Girl, Kick Ass, 2010

ERIZA

Pour aller plus loin:

Le syndrome Trinity dans Hit Girl

Le test de Bechdel, ou comment savoir si un film met en valeur les femmes

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s